HENDERSON ÉCRIT UNE PAGE D’HISTOIRE EN TRIOMPHANT DE L’OMNIUM FÉMININ CP DE 2018

REGINA (Golf Canada) — Pour la première fois depuis 1973, une golfeuse canadienne est parvenue à enlever le championnat national féminin du pays. C’est devant des nuées de spectateurs qui scandaient son nom et qui entonnaient l’hymne national que Brooke Henderson a remis une carte finale de 65 pour remporter une victoire décisive par quatre coups sur Angel Yin, au club de golf Wascana de Regina.

Portée par un public canadien des plus chaleureux tout au long de la semaine, Henderson a inscrit des oiselets lors de cinq de ses huit derniers trous. Même si le titre semblait déjà à sa portée, Henderson n’y a pas vraiment cru avant de réussir une superbe approche, qui s’est immobilisée à trois pieds du fanion au 18e et dernier trou, scellant sa victoire.

« Je sais que ça peut sembler un peu ridicule, puisque j’avais quelques coups d’avance, mais tout est possible dans le dernier droit, » affirme Henderson, qui devient ainsi la première Canadienne à remporter l’Omnium féminin CP depuis Jocelyne Bourassa en 1973. « J’étais pas mal nerveuse. C’était une grosse commande pour moi. De pouvoir réussir ce coup et de réaliser que c’était à peu près terminé était incroyable et j’ai l’impression que c’était le premier moment de toute cette journée où je pouvais sourire pour vrai et profiter au maximum de tout ce qui passait. »

HENDERSON TROUVE DU SOUTIEN EN SE TOURNANT VERS L’AU-DELÀ

Ce fut sans contredit un été éprouvant pour Brooke Henderson et sa famille. Au début juin, le grand-père maternel de Brooke, Robert Moir, a perdu sa lutte contre le cancer. La vedette canadienne décida alors de se retirer de l’Omnium féminin des États-Unis après la première ronde afin de rejoindre les siens. Puis quelques semaines par la suite, au mois d’août, c’est son grand-père paternel qui les a quittés pendant que Brooke était en Angleterre pour y disputer l’Omnium britannique.

Henderson est normalement plutôt réservée sur un parcours de golf et fuit les excès d’après victoire, préférant célébrer en toute quiétude. Mais ce triomphe au Canada l’a soulagée d’un énorme poids sur les épaules et a amené quelques larmes à ses étincelants yeux bleus.

« Juste à penser à tous les efforts que ma famille y a contribués, mon père et mon entraîneur, ma mère qui est ma plus fidèle supportrice, et ma sœur, qui est mon cadet, » énumère Henderson. « C’était un grand rêve et un gros objectif pour nous et je crois que c’est cet effort collectif qui m’a donné la chance de pouvoir soulever ceci (le trophée). J’ai mentionné que je remerciais Dieu pour ça, pour cette victoire et pour toutes les occasions qui m’ont été accordées. Mes grands-pères nous ont quittés cet été et je crois qu’ils étaient là pour m’aider aujourd’hui. »

DANS SES PROPRES MOTS – CE QUE CELA SIGNIFIE DE GAGNER AU CANADA POUR HENDERSON
« Je crois définitivement que c’était écrit dans les astres cette semaine. Je savais que ce ne serait pas terminé avant le 18e, essentiellement, mais j’avais un bon pressentiment. C’est tout simplement merveilleux et c’est un rêve qui devient réalité. »

BOURASSA RAVIE DE PARTAGER LE TITRE AVEC HENDERSON
Avec ce gain obtenu aujourd’hui au club Wascana, Brooke Henderson se retrouve en compagnie de sa compatriote Jocelyne Bourassa comme étant les deux seules golfeuses canadiennes ayant remporté l’Omnium féminin CP. Bourassa avait remporté les honneurs du tournoi inaugural en 1973, appelé La Canadienne à l’époque, pour son unique gain en carrière sur le circuit de la LPGA. Bourassa a par la suite agi comme trésorière de la LPGA en 1974-75, puis de nouveau entre 1980 et 2000. Elle fut également directrice en chef de la Classique du Maurier, ce qui était le nom sous lequel l’Omnium féminin CP était disputé lorsqu’il était un tournoi majeur de la LPGA entre 1979 et 2000.

Maintenant âgée de 71 ans, Bourassa a fait parvenir ce communiqué à Golf Canada à l’occasion de la victoire d’Henderson.

« Je me joins aux fervents du golf et aux Canadiens d’un océan à l’autre afin de transmettre mes plus sincères félicitations à Brooke Henderson pour cette victoire historique à l’Omnium féminin CP de 2018. Cela faisait 45 ans que le Canada n’avait pas eu l’occasion de célébrer la victoire d’une de ses citoyennes à son championnat national féminin. Je ne pourrais pas être plus fière aujourd’hui de transmettre cet honneur incroyable à Brooke Henderson. Ma victoire en 1973, devant autant de spectateurs canadiens, fut vraiment le moment le plus spécial de ma carrière au golf et je ne peux que m’imaginer à quel point cette réalisation sera satisfaisante pour Brooke et sa famille aujourd’hui. Elle possède un talent inimaginable et l’engagement qu’elle démontre pour atteindre le sommet absolu de la scène du golf international lui a apporté un immense succès, tout en servant d’inspiration à tant d’autres qui ont ce sport à cœur. Congratulations Brooke, et félicitations ! »

HENDERSON S’APPROCHE DE LA MARQUE CANADIENNE DU PLUS GRAND NOMBRE DE VICTOIRES
Avec une septième victoire en carrière, Brooke Henderson n’est qu’à un gain de Sandra Post et du plus grand nombre de victoires par une golfeuse canadienne dans l’histoire du circuit de la LPGA. Avec une autre victoire, elle rejoindrait aussi Post, Mike Weir et George Knudson parmi les golfeurs canadiens qui comptent huit victoires en LPGA ou sur le circuit PGA TOUR.

SCORES DES CANADIENNES
1 —Brooke Henderson – 66-66-70-65 (-21)
É36 —Alena Sharp — 71-70-70-71 (-6)
É46 —Anne-Catherine Tanguay – 70-71-70-73 (-4)
— NE SE SONT PAS QUALIFIÉES —
MC — Brittany Marchand — 74-73 (+3)
MC — Maude-Aimée Leblanc — 70-77 (+3)
MC — Naomi Ko (a) — 68-79 (+3)
MC — Tiffany Kong (a) — 76-72 (+4)
MC — Ellie Szeryk — 72-79 (+7)
MC — Céleste Dao (a) — 71-81 (+8)
MC – Augusta James – 74-78 (+8)
MC – Anna Young – 78-75 (+9)
MC – Elizabeth Tong – 73-80 (+9)
MC – Jennifer Ha – 75-79 (+10)
MC – Megan Osland – 75-82 (+10)
MC – Lorie Kane – 83-77 (+16)
MC – Bobbi Brandon – 83-90 (+29)