JOCELYNE BOURASSA, PIONNIÈRE DU GOLF ET MEMBRE DU TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU GOLF CANADIEN, S’ÉTEINT À 74 ANS

JOCELYNE BOURASSA, PIONNIÈRE DU GOLF ET MEMBRE DU TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU GOLF CANADIEN, S’ÉTEINT À 74 ANS

Golf Canada et le Musée et Temple de la renommée du golf canadien ont le regret d’annoncer le décès de Jocelyne Bourassa.

La légende du golf québécois a été une pionnière et une source d’inspiration pour les jeunes golfeuses du pays pendant près de 60 ans.

« Je ne serais pas ici en train de parler de ma carrière sans Jocelyne, » a déclaré Lorie Kane, qui a gagné quatre fois sur le circuit de la LPGA et a été intronisée au Temple de la renommée du golf canadien en 2016.

« Quand j’ai décidé de devenir professionnelle en 1993, elle travaillait avec du Maurier pour établir la série du Maurier, donc j’ai pu apprendre comment être une professionnelle en suivant l’exemple de l’une des meilleures. »

Kane relate que ces leçons portaient notamment sur les relations avec les commanditaires et comment diriger une clinique de golf, ainsi que les façons de rendre le jeu amusant dans un cadre corporatif.

« Tous ces éléments ont contribué à m’élever au niveau où je suis aujourd’hui, » dit-elle. « Je crois que ce n’était que mon deuxième tournoi dans cette série, j’étais assez nerveuse quant à la façon dont je pourrais être acceptée ou traitée et Jocelyne s’est fait un devoir de venir vers moi et de me dire que j’étais la bienvenue et que si jamais j’avais besoin de conseils, elle était là pour moi. »

Au cours de sa carrière amateur dans les années 1960 et 1970, Bourassa a remporté trois championnats juniors québécois (1963, 1964 et 1965) et quatre championnats amateurs (1963, 1969, 1970 et 1971).

Elle a également remporté le Championnat canadien amateur féminin en 1965 et de nouveau en 1971, avant de devenir professionnelle l’année suivante.

« Elle et moi nous sommes souvent affrontées en tant que joueuses juniors, » rappelle Sandra Post, qui garde un excellent souvenir de sa consœur membre du Temple de la renommée du golf canadien.

« Nous étions des rivales à l’époque, mais au fil des années, nous sommes devenues de très bonnes amies. C’était très plaisant de la côtoyer. Très populaire et très talentueuse. »

Bourassa s’est jointe au circuit de la LPGA en 1972 et a remporté le prix de la recrue de l’année. Cela lui a permis de remporter le prix Bobbie Rosenfeld à titre de meilleure athlète féminine du Canada cette année-là.

La native de Shawinigan, au Québec, a également été nommée à l’Ordre du Canada en 1972.

Sa plus grande victoire professionnelle est survenue l’année suivante, lorsqu’elle a remporté la première édition de La Canadienne au Club de golf municipal de Montréal.

Aucune autre Canadienne n’a pu remporter l’Omnium canadien féminin jusqu’à la victoire de Brooke Henderson, 45 ans plus tard, à Regina.

La carrière de Bourassa en LPGA, qui a duré huit ans, a été interrompue par des blessures, mais elle a immédiatement entamé une seconde carrière en devenant directrice générale de la Classique du Maurier.

Selon Post, c’est Bourassa qui a contribué à faire de cet événement l’un des plus populaires du circuit de la LPGA auprès des joueuses.

« Ils ont modernisé l’hébergement et l’hospitalité pour que les joueuses vivent une expérience exceptionnelle, » ajoute Post. « À cette époque, ils étaient vraiment à la pointe du progrès. »

Bourassa a participé activement à la promotion du golf au Québec à tous les niveaux et a siégé au comité du Temple de la renommée du golf du Québec de 2011 à 2019.

Bourassa a été intronisé au Temple de la renommée des sports du Québec en 1992, au Temple de la renommée du golf canadien et au Temple de la renommée du golf québécois en 1996 et au Temple de la renommée des sports du Canada en 2015.

L’Association des journalistes de golf du Canada lui a rendu hommage en 2014 en lui décernant sa plus haute distinction, le prix Dick Grimm, pour l’ensemble de sa carrière au service du golf.

« C’est un triste jour pour le golf canadien, » a déclaré Meggan Gardner, chef des services du patrimoine de Golf Canada.

« Jocelyne Bourassa a été la première golfeuse canadienne à remporter un tournoi de la LPGA dans son pays, mais elle a porté sa fierté nationale à un niveau supérieur en aidant à développer une série de tournois compétitifs pour les femmes.

Outre son palmarès, qui est très impressionnant, elle a été une grande conseillère pour les golfeuses de tous les niveaux. Son héritage continuera de briller pendant de nombreuses années à venir. »

Jocelyne Bourassa, qui était âgée de 74 ans, luttait contre la démence depuis plusieurs années.